a u t o n o m i e ,   a u t a r c i e ,   s u r v i e
t o u t   f a i r e   s o i - m ê m e

Avoir / Posséder

Haut. Précédente. Cotonéaster

J 10 décembre 2015

J'ai récolté des fruits de cotonéaster qui semble bien être un cotonéaster laiteux. Je les sèmerai dans le terrain de ma future maison.

Cotonéaster laiteux.

S 12 décembre 2015

Comme les fruits de cotonéaster restent sur l'arbre une grande partie de l'hiver, j'en ai prélevé une série maintenant puisque je les ai vus disponibles ; mais, ne sachant pas si les pépins sont déjà matures et aptes à germer, j'en prélèverai d'autres en milieu ou fin d'hiver, au moment où ils commenceront à tomber, ainsi je serai sûr que, à ce moment-là, les pépins seront beaucoup plus mûrs et qu'ils seront aptes à germer.

Ma 10 mai 2016

J'ai complètement oublié de récolter d'autres fruits en milieu ou fin d'hiver. Je ne savais même plus que j'en avais récolté !

J'en ai récolté aujourd'hui. Du coup, sans le vouloir, j'ai finalement réalisé cette deuxième récolte oubliée.

Je pense toujours que c'est plutôt un cotonéaster laiteux (cotoneaster lacteus) qu'un cotonéaster de Franchet (cotoneaster franchetii), les laiteux semblent avoir des feuilles plus grandes que les Franchet, ce qui est le cas pour celui que j'ai cueilli. De plus, les laiteux ont des feuilles persistantes et pas ou peu les Franchet. Mais ça, je ne pourrai le voir que l'hiver prochain ou l'hiver suivant, quand l'arbuste aura poussé suffisamment pour avoir des feuilles.

Les principales caractéristiques et utilisations du cotonéaster laiteux

Les semis sont très longs à réaliser, car il faut attendre environ un an pour la germination. Il se multiplie facilement par bouturage.

Rustique : –15 à –20°C.

Les cotonéasters sont des arbustes « tout terrain », qui supportent même les sols humides.

Il est de culture facile et de croissance rapide.

C'est un excellent compagnon, en particulier pour les autres arbustes de haies.

Du fait de ses racines assez profondes et surtout étalées, il ne faut pas l'installer trop près des murs.

Feuillage persistant.

Son abondante floraison est mellifère.

Ses baies représentent un véritable garde-manger pour les oiseaux, qui les dégustent blets. Les grives et les merles en sont particulièrement friands.

Les fruits ont une faible toxicité s’ils sont ingérés en petite quantité.

Les baies du cotoneaster sont toxiques (plus de 10 baies).

V 19 mai 2017

J'ai semé des graines de cotonéasters sauvages que j'avais récoltés quelques jours plus tôt. Ce sont des cotonéasters laiteux si je ne me trompe pas, on les reconnaît aux fruits en grappes, ou plutôt en corymbe (ses fruits sont groupés et tous sur le même plan).

J 26 octobre 2017

J'ai fait le repiquage des 11 plantules de cotonéasters laiteux semés le 19 mai et qui ont germé. Je les ai sortis de leur petit godet carré de 3 à 4 cm pour les mettre dans un vrai godet rond d'une dizaine de centimètres de haut. En attendant de savoir où les planter définitivement.

Jeune plantule de cotonéaster.

Haut. Précédente.  

Pas de formulaire de contact pour le moment car j'en cherche un qui contient un captcha et qui fonctionne.

Ne m'écrivez pas : ce formulaire est en cours de test et ne fonctionne pas encore.

()


Nom ou pseudo :

Adresse courriel :

Sujet :

Message :

Haut. Précédente.  

« Dieu a fait l'Homme à son image... quel salaud ! »

Les textes, sigles, photos, tout le site est sous copyright (sauf indication contraire).
Tous droits réservés © Copie interdite sous peine de procès.

Mentions légales :
Site hébergé chez : OVH.
Courrier : 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix (France). Mail : cil@ovh.net.