a u t o n o m i e ,   a u t a r c i e ,   s u r v i e
t o u t   f a i r e   s o i - m ê m e

Faire / Fabriquer

Haut. Précédente. Fumier humain

Depuis que j'habite dans ma BAD, ma ferme à la campagne, je récupère régulièrement mes cacas que je mélange à de la paille, en l'occurence du liseron arraché que je laisse sécher. Je laisse ce mélange fermenter pendant deux ans au fond du jardin pour faire du fumier humain, que certains commencent à appeler du « fumain ». Tout comme le fumier animal, les crottes des humains se recyclent également, c'est juste qu'il faut attendre deux ans pour que les germes nocifs disparaissent, ces germes viennent du fait que les humains mangent de la viande.

Tas de fumier humain, paille sombre, au milieu des orties.

Il faut dire que je fais mes cacas assez spécialement. Comme je n'ai toujours pas fait réparer la fosse septique, je ne dois pas faire couler d'eau dans les WC ni dans la douche. Du coup, je fais mes besoins dehors et les récupère régulièrement pour en faire du fumier humain. Pour les jours de pluie ou de neige, j'ai installé à l'intérieur un haut et large récipient avec un couvercle. Je viens même d'acheter un gros sacs de 200 litres de paillage de chanvre, ce sont des petits copeaux secs de chanvre guère plus gros que de la sciure, pour remplacer la terre de taupinière que j'utilisais avant pour recouvrir mes cacas. Je mets le PQ avec mais l'urine à part.

Deux conditions

Si vous décidez de faire du fumier avec vos crottes humaines, n'oubliez pas deux choses, en tout cas une indispensable : ne récupérez pas le caca de gens qui prennent des médicaments, sauf bien sûr ceux qui prennent des tisanes ou des plantes médicinales qui, eux, peuvent voir leurs cacas récupérés.

La deuxième chose que je pratique et que je vous conseille, c'est de ne pas récupérer le caca des gens qui ne mangent pas bio. Beaucoup des innombrables cochonneries qui se trouvent dans la nourriture conven­tion­nelle (si on peut encore appeler ça de la nourriture) migrent dans le caca et se retrouveront donc dans votre nourriture venant du jardin.

Quatre bacs pour deux ans

Plutôt que d'avoir deux bacs pour conserver le fumier humain comme c'est généralement expliqué, je préfère en avoir trois (le quatrième arrive plus loin), pour la raison que quand le premier tas arrive à maturité au bout de deux ans, on ne va pas forcément le vider tout de suite pour tout étaler au jardin le jour même. Il vaut dont mieux avoir un troisième bac dans lequel on mettra les cacas de la troisième année en attendant que le bac de la première année soit vidé tranquillement au fur et à mesure des besoins du jardin. Et bien entendu, quand le premier bac est vidé, on continue à remplir le troisième.

Quant au quatrième bac, si on réfléchit, les cacas récupérés le 31 décembre (par exemple 2014) n'auront qu'un an de fermentation si on les utilise deux ans après mais le 1er janvier (donc en 2016), précisément ils auront deux ans moins 364 jours. Comme il est nécessaire de laisser fermenter les cacas deux ans complets, il ne faut utiliser le fumier que la troisième année après la récupération.

Le principe est simple : des cacas récupérés durant 2014 doivent fermenter pendant deux ans complets, en 2015 et 2016, et n'être utilisés qu'à partir de 2017, trois ans après.

Je vous ai fait un petit graphique comme j'aime les faire, pour mieux expliquer les choses, avec des cacas récupérés durant 2018.

L'évolution au fil du temps des cacas récupérés durant 2018 :
 _______________________________________________________________
|                                                               |
|     2018             2019            2020            2021     |
| récupération  —>  compostage  —>  compostage  —>  utilisation |
|  des cacas        1ère année      2ème année       au jardin  |
|_______________________________________________________________|

Voici un tableau sur plusieurs années pour chaque bac (anciens dessins peu compréhensibles refaits sous forme de tableau en août 2019 pour les simplifier).

Il faut lire le tableau verticalement car c'est l'évolution de chaque bac qui compte.

J'ai commencé les premiers compostages de mes cacas en 2017.

En bleu, les cacas de cette année 2019.

 Bac 1Bac 2Bac 3Bac 4
2017cacas faits
en 2017
   
2018compost de 2017
1ère année
cacas faits
en 2018
  
2019compost de 2017
2ème année
compost de 2018
1ère année
cacas faits
en 2019
 
2020utiliser compost
de 2017
compost de 2018
2ème année
compost de 2019
1ère année
cacas faits
en 2020
2021cacas faits
en 2021
utiliser compost
de 2018
compost de 2019
2ème année
compost de 2020
1ère année
2022compost de 2021
1ère année
cacas faits
en 2022
utiliser compost
de 2019
compost de 2020
2ème année
2023compost de 2021
2ème année
compost de 2022
1ère année
cacas faits
en 2023
utiliser compost
de 2020
2024utiliser compost
de 2021
compost de 2022
2ème année
compost de 2023
1ère année
cacas faits
en 2024
2025cacas faits
en 2025
utiliser compost
de 2022
compost de 2023
2ème année
compost de 2024
1ère année

Haut. Précédente.  

Pas de formulaire de contact pour le moment car j'en cherche un qui contient un captcha et qui fonctionne.

Ne m'écrivez pas : ce formulaire est en cours de test et ne fonctionne pas encore.

()


Nom ou pseudo :

Adresse courriel :

Sujet :

Message :

Haut. Précédente.  

« Dieu a fait l'Homme à son image... quel salaud ! »

Les textes, sigles, photos, tout le site est sous copyright (sauf indication contraire).
Tous droits réservés © Copie interdite sous peine de procès.

Mentions légales :
Site hébergé chez : OVH.
Courrier : 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix (France). Mail : cil@ovh.net.