a u t o n o m i e ,   a u t a r c i e ,   s u r v i e
t o u t   f a i r e   s o i - m ê m e

Avoir / Posséder

Haut. Précédente. Mûres (ronces)

Me 26 août 2015

J'ai récolté des mûres aujourd'hui et les jours suivants.

Mûres.

J'en ai mangé pas mal, mais celles-ci sont destinées à être plantées dans le terrain de ma future maison. Elles serviront à la fois de plante comestible et de haie défensive grâce à leurs tiges épineuses et enchevêtrées.

Les mûres, ou mûrons, sont très riches en vitamines B et C. On en fait également de la crème de mûre (boisson alcoolisée), un vin et du vinaigre aromatisé. Feuilles et fleurs se consomment en infusion. Les jeunes et grosses tiges bien juteuses du printemps, épluchées, peuvent être sucées comme une friandise. Fermentées, elles peuvent être infusées comme du thé.

Un petit conseil pour la confiture ou la gelée : lors de la cueillette, n'hésitez pas à récolter quelques fruits encore rouges pour les mélanger aux noirs, ils contiennent plus de pectine et facilitent la prise en confiture.

Au jardin, des tronçons de tige, des parties de racines marcottées (blanches), hachées menu et mises dans de l'eau donnent une excellente hormone de bouturage.

On utilise aussi l'écorce pour faire des éclisses pour la vannerie.

C'est aussi une plante médicinale, mais comme toujours, il me faudrait visiter des tas de sites pour me faire une idée précise des vertus médicinales précises d'une plante, pour en éliminer les aléatoires et n'en garder que celles qui reviennent souvent.

En tout cas, j'ai déjà appris qu'elle est astringeante.

V 2 octobre 2015

Au lieu de chercher à séparer difficilement les graines des mûres, j'ai préféré essayer de les laisser sécher entières. Je sèmerai alors une mûre sèche entière au lieu d'une graine.

Mûres séchées.

Les mûres séchées, qui mesurent moins de 1 cm.

Je n'ai pas connaissance de ce genre de conserve de semences ni de semis, mais je vais essayer : ça me semble tout aussi efficace sinon plus, car non seulement on n'a pas à galérer pour extraire les graines, mais en plus la pulpe du fruit est conservée et servira à la germination des graines en leur donnant des éléments nutritifs...

J 21 septembre 2017

J'ai des ronces chez moi, qui font souvent des marcottages naturels avec leurs grandes tiges qui s'enracinent un peu plus loin. Du coup, comme je veux cultiver plus précisément des mûres sans avoir à les récolter de manière aléatoire dans des ronciers en désordre, j'ai fait quelques marcottages.

Trois pots de marcottage de ronces.

C'est simple : j'ai juste tiré les tiges qui rampaient au sol ou au-dessus du sol et j'ai sélectionné celles dont le bout commençait à s'enraciner ; les autres étant déjà enracinées trop profondément. J'ai simplement mis en terre dans des pots les bouts blancs avec leur début de racines. J'ai pris la terre brute du jardin, sans l'améliorer avec du sable ou du fumier de mes moutons, puisque les ronces se marcottent très bien elles-mêmes dans cette terre.

Le grand bac sert à empêcher les racines de replonger en terre à travers les trous de drainage des pots.

Une fois qu'ils auront fait des racines, je couperai les tiges et les planterai au jardin, dans la zone où j'ai prévu de cultiver des petits fruitiers.

Il ne me restera plus qu'à surveiller que les tiges ne se marcottent pas d'elles-mêmes. Ou en tout cas pas n'importe où.

Haut. Précédente.  

Pas de formulaire de contact pour le moment car j'en cherche un qui contient un captcha et qui fonctionne.

Ne m'écrivez pas : ce formulaire est en cours de test et ne fonctionne pas encore.

()


Nom ou pseudo :

Adresse courriel :

Sujet :

Message :

Haut. Précédente.  

« Dieu a fait l'Homme à son image... quel salaud ! »

Les textes, sigles, photos, tout le site est sous copyright (sauf indication contraire).
Tous droits réservés © Copie interdite sous peine de procès.

Mentions légales :
Site hébergé chez : OVH.
Courrier : 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix (France). Mail : cil@ovh.net.