a u t o n o m i e ,   a u t a r c i e ,   s u r v i e
t o u t   f a i r e   s o i - m ê m e

Avoir / Posséder

Haut. Précédente. Roseau

Ou roseau à balais, roseau commun, sagne, roselière, sagnier, phragmite, roseau des marais, grand jonc, canne à balais, balai-de-silence.

Phragmites australis, phragmites communis.

J 4 février 2016

J'ai récolté quelques houppes de roseau pour les planter dans le terrain de ma future maison. J'ai vu que les graines se détachaient facilement sous les doigts, donc qu'elles étaient mûres.

Plumeau de roseau.

Les principales utilisations du roseau

Coupe du roseau vert comme fourrage d’été.

Lié en bottes, le roseau sert à la confection de toitures. Il est apprécié pour sa qualité d’isolant phonique et thermique et pour sa résistance (environ 30 ans). Traité en nattes, il est utilisé à la réalisation de haies brise-vent, d’affûts de chasse, de clôtures.

Les inflorescences étaient utilisées pour faire de petits balais.

Le roseau est utilisé pour fabriquer des anches destinés aux instruments de musique et pour fabriquer des flûtes. On l'utilise également pour tresser des vanneries, ou pour produire des balais. Il a autrefois aussi servi de tapis posés sur les sols pour rendre circulable des zones très boueuses.

En tant que plante macrophyte [aquatique], le roseau est également utilisé dans certains systèmes de stations d'épuration.

Etait utilisé pour la litière des animaux.

Consommation des racines crues ou cuisinées.

Feuilles utilisées contre les bronchites.

Fleurs utilisées contre empoisonnement alimentaire.

Fabrication de divers éléments utilitaires de type canisses, paillassons [nom donnés aux palissades et aux coupe-vent en Camargue] et autres.

Le roseau à balais est une source d’amidon et d’une grande richesse en sucre.

Il était utilisé pour ses capacités diurétiques.

Diurétiques, bronchites, infections respiratoires, empoisonnements alimen­taires.

Les populations amérindiennes avaient pour habitude il y a fort longtemps d'utiliser son rhizome pour le réduire à l'état de poudre et l'employer comme une farine pour la confection de pain, de galette et de pâtisserie.

On pouvait consommer ses jeunes pousses soit crues soit cuites. La tige est sucrée avant que la plante ne soit en fleur, il suffisait de la sécher et de la broyer pour en obtenir une gomme sucrée que l'on pouvait faire griller ou mâcher telle quelle.

Jeunes pousses consommées crues ou cuites à la vapeur lorsqu’elles sont encore tendres.

Ses graines ont été consommées cuites dans certaines régions.

Le roseau vert, c’est-à-dire les pousses de l’année (sagne d'été), constituait un excellent fourrage. Coupées vertes et séchées sur place, ces gerbes assuraient la majeure partie de la provision fourragère d’hiver pour le bétail aratoire (mules, mulets, ânes). Le roseau était également utilisé comme litière pour les animaux domestiques. Il devenait fumier et fertilisait les sols arides et acides.

On peut aussi le tailler pour faire un calame qui est une ancienne plume grossière qui servait à écrire.

Confusions possibles

Grande glycérie (glyceria maxima) : plus petite de taille, et surtout présence d'une ligule [petite languette au niveau de la feuille] membra­neuse et pointue au sommet. Espèce potentiellement toxique.

Baldingère (halaris arundinacea) : ne dépassant pas 2 mètres, et aussi avec une ligule rectangulaire membraneuse.

Haut. Précédente.  

Pas de formulaire de contact pour le moment car j'en cherche un qui contient un captcha et qui fonctionne.

Ne m'écrivez pas : ce formulaire est en cours de test et ne fonctionne pas encore.

()


Nom ou pseudo :

Adresse courriel :

Sujet :

Message :

Haut. Précédente.  

« Dieu a fait l'Homme à son image... quel salaud ! »

Les textes, sigles, photos, tout le site est sous copyright (sauf indication contraire).
Tous droits réservés © Copie interdite sous peine de procès.

Mentions légales :
Site hébergé chez : OVH.
Courrier : 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix (France). Mail : cil@ovh.net.