a u t o n o m i e ,   a u t a r c i e ,   s u r v i e
t o u t   f a i r e   s o i - m ê m e

Avoir / Posséder

Haut. Précédente. Sureau noir

Ma 29 septembre 2015

J'ai récolté des fruits secs de sureau noir. C'est un arbuste qui pousse rapidement, ce qui est intéressant pour faire du bois rapidement, et dont les fruits sont comestibles (cuits).

C'est aussi une plante médicinale qui semble être efficace contre la grippe.

Fruits secs de sureau noir.

En fait, c'est très pratique de récolter les fruits une fois secs, quand ils restent encore sur la plante, car ils se détachent tout seuls. Ce qui évite la longue et salissante tâche de les écraser pour en extraire les pépins ou noyaux en les mélangeant à de l'eau ou en passant le tout au moulin à légume, etc.

Quelques renseignements principaux trouvés sur l'internet

Ses baies cuites sont comestibles, mais toutes les autres parties de la plante contiennent de l'oxalate de calcium et sont toxiques. La cuisson détruit la toxine [quelle toxine ?, l'oxalate de calcium ?].

Le purin de feuilles de sureau noir combat le mildiou et les pucerons. Il aurait aussi le pouvoir de repousser les rongeurs (souris, mulots et campagnols).

Le sureau noir est l'un des arbres les plus « visités ». Son feuillage dense et les nombreuses fourches qu’offrent ses branches en font un lieu de choix pour les oiseaux nicheurs. Les abeilles sauvages et autres guêpes profitent aisément de ses rameaux creux.

Les fleurs attirent quantité de butineurs : abeilles, mou­ches, papillons... et les baies font le régal de nombreux oiseaux.

L 28 août 2017

J'ai récolté des fruits mûrs de sureau noir près de chez moi. Il y en a aussi un chez moi, d'ailleurs. Je les sèmerai quand ce sera le moment, c'est-à-dire en automne pour une vernalisation (action du froid sur les graines permettant leur germination au printemps).


Commentaires

De : Jean - V 22 septembre 2017

Je doute très fortement que l'oxalate de calcium soit détruit par la cuisson. C'est un produit très toxique pour les reins. Méfiez-vous.

Réponse de : Autonomie, autarcie, survie

Même Wikipédia est douteux et mal compréhensible (mais peut-on encore avoir confiance en Wikipédia quand on sait qu'ils ont supprimé la page de Pierre Jovanovic, et que quand j'ai corrigé un incompréhensible 3000 BC par un compréhensible 3000 av. J.-C., l'auteur anglolâtre de ce charabia s'est empressé de remettre son 3000 BC incompréhensible dans les minutes qui suivaient !)...

Bref, pour ceux qui font encore confiance à Wikipédia, voici ce qu'il dit : « Ses fleurs et ses baies cuites sont comestibles, mais toutes les autres parties de la plante contiennent de l'oxalate de calcium et sont donc toxiques. Le fruit non mature contient également un alcaloïde toxique. Les baies crues consommées en forte quantité peuvent provoquer nausées et vomissements chez l'Homme. On doit interdire aux enfants de manger les baies. La cuisson détruit la toxine [quelle toxine ?, l'oxalate de calcium ?]. »

Voici deux sites qui rétablissent probablement la vérité et qui parlent clairement : «  Le sureau noir contient de l'oxalate de calcium dans toutes ses parties, excepté les fruits et fleurs, qui eux, contiennent un alcaloïde toxique, qui disparaît totalement à la cuisson. »

« A part les fruits (qu’il faut consommer cuits impérativement), tout le reste de la plante contient de l’oxalate de calcium, substance toxique. »

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que les baies de sureau noir sont comestibles une fois cuites.

Haut. Précédente.  

Pas de formulaire de contact pour le moment car j'en cherche un qui contient un captcha et qui fonctionne.

Ne m'écrivez pas : ce formulaire est en cours de test et ne fonctionne pas encore.

()


Nom ou pseudo :

Adresse courriel :

Sujet :

Message :

Haut. Précédente.  

« Dieu a fait l'Homme à son image... quel salaud ! »

Les textes, sigles, photos, tout le site est sous copyright (sauf indication contraire).
Tous droits réservés © Copie interdite sous peine de procès.

Mentions légales :
Site hébergé chez : OVH.
Courrier : 2 rue Kellermann, 59100 Roubaix (France). Mail : cil@ovh.net.